Cybersécurité des MSP

De belles opportunités pour les revendeurs Microsoft 365

Adrien Gendre

20 mai 2021

3 min

Microsoft, qui jouit déjà d’un monopole confortable dans le marché des suites bureautiques, a vu sa couverture, ainsi que ses revenus, bondir pendant l’épidémie de COVID-19 en 2020. Les MSP en sont les premiers témoins, puisque les clients se sont rués par milliers pour assurer la transition vers le télétravail, choisissant Microsoft 365 comme outil principal. Pourtant, de nombreux MSP ont appris à leurs dépens que le simple fait de revendre Microsoft 365 ne garantit pas des marges plus élevées. La véritable opportunité réside dans les services managés. Dans ce domaine, la cybersécurité présente le plus fort potentiel.

La croissance de Microsoft a généré de nouveaux défis, mais aussi de nouvelles opportunités

Microsoft a connu une croissance remarquable au début de la pandémie. À la fin de l’année 2019, Microsoft 365 se targuait de compter 200 millions d’utilisateurs actifs. Fin du deuxième trimestre 2020, ce chiffre s’élevait à 258 millions. Pour sa part, Microsoft Teams a connu une croissance encore plus saisissante. En novembre 2019, Microsoft comptait 20 millions d’utilisateurs actifs de Teams. En avril 2020, ce chiffre atteignait les 75 millions. Aujourd’hui, la solution compte 145 millions d’utilisateurs.

La transition vers Microsoft 365 a sans aucun doute constitué une aubaine pour de nombreux MSP, mais elle a également posé un défi immense. Le monopole de Microsoft en fait une cible de choix pour les cyberattaques. De fait, Microsoft était la marque la plus usurpée lors des attaques de phishing au cours de quatre des six derniers trimestres.

Au premier confinement, alors que les entreprises et leurs employés trouvaient tout juste leurs marques dans un contexte d’épidémie mondiale, les cybercriminels se sont mis au travail. Les cyberattaques ont augmenté partout dans le monde, le COVID-19 étant le premier argument agité pour inciter les utilisateurs à mordre à l’hameçon. Responsables de la cybersécurité de leurs clients, les MSP ont été soumis à une pression énorme afin de préparer leurs clients au télétravail et de garantir l’intégrité des systèmes contre les attaques.

Sécuriser Microsoft 365 tout en créant de nouvelles sources de revenus

Entre l’attaque frontale et l’ingénierie sociale, ce ne sont pas les idées qui manquent pour percer les défenses de Microsoft 365. En 2020, 64 % des MSP signalaient des attaques de ransomwares contre Microsoft 365, et 54 % déclaraient que les ransomwares provenaient d’emails de phishing. Pour les MSP, la perspective d’une attaque réussie contre un compte Microsoft 365 est un risque qu’il ne vaut mieux pas prendre.

Microsoft 365 a donc été renforcé à l’aide d’outils supplémentaires. Cependant, l’arrivée de nouveaux d’outils peut ajouter en complexité et faire monter les coûts. Si certains MSP n’ont bénéficié que de faibles marges en revendant Microsoft 365, d’autres y ont vu une occasion et ont enrichi leur offre Microsoft 365 avec des services de sécurité managés.

D’après une enquête réalisée par Altaro, c’est la cybersécurité qui a fait toute la différence pour les MSP en 2020. Toujours d’après Altaro, les services de sécurité constituent une des trois principales sources de revenus pour les MSP, juste derrière le cloud computing et le télétravail. De plus, 65 % des MSP affirment que leurs revenus issus de leurs services de sécurité ont augmenté en 2020 et 38 % déclarent que la cybersécurité est le principal générateur de croissance commerciale.

Les MSP qui ont tiré parti de la possibilité d’offrir des services de sécurité managés sur Microsoft 365 ont constaté une augmentation subséquente de leurs revenus. Deux tiers des MSP déclarent avoir mis en place des solutions de sécurité de l’email pour générer davantage de revenus sur Microsoft 365 ; 84 % d’entre eux ont également proposé des services de sauvegarde et de récupération — une combinaison répandue dans plusieurs services groupés.

Créer des services de sécurité gérés

La création de nouveaux services de sécurité gérés n’est pas sans comporter des défis. En effet, la création de nouveaux services suppose bien souvent d’intégrer plus d’outils et de fournisseurs. En l’absence d’une sélection minutieuse, ces nouveaux éléments peuvent ajouter en complexité, requérir un personnel supplémentaire et mener à une offre de sécurité à la fois peu pratique et onéreuse.

En consolidant leur infrastructure, les MSP peuvent économiser de l’argent et accroître leur efficacité. La sélection des outils se résume aux services que vous souhaitez proposer et à vos projets futurs. Avez-vous un outil capable de faire le travail de trois outils ? Avez-vous un outil qui ne peut accomplir qu’une seule tâche correctement ? Comment alléger votre infrastructure sans compromettre la sécurité ? Voici quelques-unes des questions-clés à vous poser.

Une dernière chose : en matière de fournisseurs, le moins, c’est le mieux. Sélectionnez des fournisseurs capables de proposer plusieurs outils que vous pouvez utiliser dans votre offre de sécurité managée. En réduisant le nombre de fournisseurs que vous devez payer, vous économisez non seulement du temps et de l’argent, mais vous renforcez également vos relations fournisseur-partenaire.

Pour en savoir plus sur la manière d’exploiter au mieux les opportunités que présente Microsoft 365 pour les partenaires, télécharger notre eBook.